Clinique de fertilité, de gynécologie et d'obstétrique
Montréal / 514.508.1114
circle

Infertilité

Les problèmes d’infertilité ne font pas que mettre en veilleuse l’élargissement des familles. Ils peuvent créer, chez les couples, un sentiment d’isolement grandissant, pesant et souvent difficile à gérer.

Ces problèmes, malheureusement, sont de plus en plus répandus. Dans le monde, environ un couple sur six éprouverait des difficultés à concevoir un enfant ! On suggère de consulter après 6 à 12 mois de tentatives sans succès, surtout si l’âge maternel est de plus de 35 ans.

Lire la suite Version PDF

circle

Endométriose

L’endométriose est une maladie chronique, complexe et paradoxale. Cette condition particulière peut s’avérer un véritable casse-tête pour la personne qui en est atteinte puisque les symptômes varient en intensité d’une femme à l’autre.

On estime que 5 à 20 % des femmes en âge de procréer en sont atteintes. Bien qu’habituellement ce sont généralement celles autour de la trentaine et de la quarantaine qui en souffrent le plus, l’endométriose peut aussi toucher l’adolescente lors de ses premières menstruations.

Lire la suite Version PDF

circle

Infertilité et endométriose

Une des causes principales d'infertilité est l'endométriose. Environ 30 à 40% des femmes infertiles en souffrent. La cause de cette maladie est encore inconnue, mais quelques hypothèses ont été émises par les spécialistes qui croient qu’elle découlerait d’une cause environnementale, immunologique ou génétique.

Habituellement, ce sont les femmes dans la trentaine qui sont le plus à risque d'en souffrir. Par contre, toute femme en âge de procréer peut en être atteinte, soit jusqu'à 20% d'entre elles.

Lire la suite Version PDF

circle

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK)

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) ou syndrome de Stein-Leventhal est l’une des maladies endocriniennes les plus courantes chez les femmes en âge de procréer. C’est un syndrome complexe dont la cause est mal connue, mais les faits suggèrent fortement qu’il est héréditaire.

Le SOPK produit des symptômes chez environ 5 à 10 % des femmes de 12 à 45 ans. Il serait l’une des principales causes d’infertilité féminine et des problèmes liés à une production excessive d’hormones mâles.

Lire la suite Version PDF

circle

Le fibrome utérin

Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes qui se développent dans le tissu musculaire de l’utérus. De taille unique ou multiple, ils peuvent croître avec le temps. Il arrive très rarement que les tumeurs soient malignes.

Toutes les femmes en âge de procréer peuvent avoir des fibromes utérins. Par contre, les femmes d’origine africaine sont plus à risque. L’incidence augmente avec l’âge et tend à diminuer pendant la ménopause.

Lire la suite Version PDF

réalisation : SYCLONE